L’Etabli de Clément dans l’Echo de la Lys

Vous trouverez ci-dessous un lien vers l’article rédigé par les journalistes de l’Echo de la Lys! A vos lunettes!

http://www.lechodelalys.fr/airois/delettes-a-l-etabli-de-clement-le-bois-est-roi-ia704b0n207014

À 29 ans, Clément Ducrocq a choisi de faire de sa passion pour le bois un métier

Clément Ducrocq semble avoir trouvé sa voie dans le bois. À l’automne dernier, le jeune homme de 29 ans a créé ‘‘L’établi de Clément’’ chez lui, à Delettes. Il a pour ambition de « fabriquer des séries d’objets et de meubles du quotidien, voire un jour des jouets, tous estampillés L’établi de Clément. J’ai déjà un projet avec une designer ». Des pièces originales comme l’est par exemple l’étagère à verres qu’il a récemment réalisée pour des amis qui ont un bar dans l’Arrageois : « C’est un meuble unique de 4 m de large et 1,70 m de haut ». Il ne manque ni de talent ni d’imagination pour donner vie à la matière qu’il préfère.

Coffres, aiguilles à tricoter, bougeoirs, planches à découper, caisses, boîtes ou meubles (tables, bibliothèques etc), Clément a déjà à son actif diverses créations. La ‘‘fontaine à fraises’’, Clément en a eu l’idée après avoir discuté avec son oncle. Dans son atelier, le défi consiste à faire pousser au moins 60 pieds de fraises sur 1 m2. Quatre étages sont nécessaires. « Les plans, je les ai toujours en tête. Je sais où je vais, et j’ajuste au fur et à mesure de la réalisation », précise celui qui ne se contente pas de poncer et de vernir, « j’aime surtout travailler la structure du bois ».

Un parcours atypique

Né dans une famille d’agriculteurs, Clément Ducrocq voulait travailler en lien avec la nature. Il envisage un temps de passer un Bac scientifique, puis un ami qui a choisi la menuiserie lui parle du lycée Chochoy de Lumbres. Clément décide d’y passer un BEP Bois. Ses bons résultats l’encouragent à s’engager dans un Bac STI génie productique bois, à Lomme. « J’ai abandonné car ce n’était pas assez concret pour moi », confie Clément. Il revient à Lumbres pour un Bac pro Techniques du bâtiment, études et économie. Il doit alors choisir entre poursuivre ses études dans le bâtiment ou se lancer dans une nouvelle aventure : « J’ai découvert la littérature au lycée ». C’est décidé, il s’inscrit en Lettres à la fac d’Arras, y décroche plusieurs diplômes et s’investit dans la vie étudiante. Sans pour autant délaisser sa passion pour le bois. En 2012, il veut passer à autre chose et opte pour un service civique au centre social d’Achicourt. « J’envisageais de devenir prof mais je n’étais sûr de rien… » En parallèle à son Master sur l’auteur, compositeur et interprète Allain Leprest, Clément lance son entreprise artisanale. Pour s’approvisionner en bois, L’établi de Clément travaille au maximum avec des acteurs locaux du bois, dont les scieries de Cléty et Dennebrœucq. Chez Clément, les produits chimiques sont bannis, seul le naturel a sa place. Vous le croiserez sur les salons et marchés, où le Delettois vous expliquera volontiers son métier.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s